chargement du player...

Quelles sont les principales erreurs commises lors de la rédaction d'un testament?


En principe, toute personne adulte peut rédiger un testament : peut le rédiger à la main, mais il y a quand même un certain nombre de formes à respecter. D’abord, le testament doit être entièrement rédigé à la main et doit également être signé en bas et daté bien sûr, sans quoi il peut être annulé. Il faut aussi bien veiller à être explicite sur ce qu’on veut faire de son patrimoine, quel élément à quelle personne.

A titre d’exemple de piège à éviter, je viens de rencontrer le cas d’une personne âgée qui avait de la peine à écrire, en raison de problèmes de rhumatismes. Croyant bien faire, son banquier avait tapé une partie du testament à la machine et puis la dame avait complété à la main le nom, par exemple, des bénéficiaires ou des héritiers. Ce testament a été annulé. Il est donc important de vraiment faire un testament manuscrit entièrement à la main et, si on n’est pas en état de le faire, il faut faire appel à un notaire. Deuxième exemple, c’est celui d’un couple qui, sur un même document signé par les deux, s’instituent réciproquement héritiers.

Tel testament n’est pas valable : les couples qui par exemple veulent s’instituer réciproquement héritiers doivent soit rédiger chacun un testament à faveur de l’autre, soit faire appel à un notaire pour faire ce qu’on appelle un « pacte successoral ». Troisième exemple : une fois qu’on rédigé son testament, il faut le mettre en lieu sûr pour éviter qu’il disparaisse ou qu’il se perde.

On a vu des testaments qui disparaissaient lors d’un déménagement, d’une entrée en maison de retraite, par exemple, puis il y a aussi des cas où des testaments disparaissent un peu plus mystérieusement, probablement parce que la personne qui les a trouvé après le décès du défunt n’appréciait pas son contenu.