chargement du player...

Modification d’un testament: dans quelle situation est-il préférable  d’apporter des corrections à la main dans un testament existant et dans quelle situation est-il préférable d’en refaire un nouveau?


On peut toujours modifier son testament : si on a fait un testament public, un testament à la forme authentique devant notaire, on peut le modifier soit en retournant chez le notaire, soit par un notre testament, cette fois, manuscrit. Il n’y a pas besoin de refaire un testament devant le notaire pour modifier un testament devant le notaire, et puis le testament manuscrit, holographe, qu’on a fait soi-même, on peut le modifier à la main, bien sûr.

Il vaut mieux éviter de le raturer, de barrer des choses dedans. Il vaut mieux le compléter soit par un nouveau paragraphe qu’on met au pied du testament d’origine, on n’oublie pas de dater et de signer, soit dans un document complémentaire qu’on appelle un avenant, qu’on écrit aussi à la main, qu’on date et qu’on signe ou alors, si les modifications sont conséquentes, il vaut parfois mieux détruire le testament d’origine et en rédiger un nouveau. Je dirais qu’il est toujours préférable de rédiger un nouveau testament pour éviter les confusions entre plusieurs documents qui sont parfois contradictoires.

Mais si on veut rajouter quelque chose de simple, par exemple un legs en faveur d’une institution caritative ou d’utilité publique, ou alors nommer quelqu’un exécuteur testamentaire, on peut le faire soit au pied du testament d’origine, soit sur un document séparé. Il ne faut oublier, cela dit, que tout l’entier du document doit être rédigé à la main et qu’il doit être daté et signé de la main du testateur.